J'arrête de fumer

Arrêt du tabac effets curieux : à quoi s'attendre quand on arrête de fumer ?

May 20, 2024

L'arrêt du tabac est une grande étape vers une vie plus saine, et bien que l’arrêt de la cigarette présente principalement des bienfaits pour le corps humain, un certain nombre d’effets secondaires curieux peuvent survenir. Les trois plus importants étant les effets secondaires physiques, psychologiques et ceux liés à votre style de vie.

Dans cet article, on vous explique concrètement quels sont les effets curieux de l’arrêt du tabac. Nous verrons tous les effets secondaires, qu’ils soient physiques, psychologiques ou liés à l’impact sur le style de vie et nous analyserons pourquoi ces effets secondaires surviennent, combien de temps ils durent et s' ils présentent quelconques dangers pour la santé.


SOMMAIRE : 

 

Pourquoi existe t-il des effets curieux quand on arrête de fumer ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez récemment arrêté de fumer (ou que vous souhaitez arrêter la cigarette), et que vous avez ressenti des effets secondaires curieux auxquels vous ne vous attendiez pas. Mais pourquoi avez-vous fait l’expérience de ces effets secondaires ?

L'arrêt du tabac entraîne une série de changements significatifs dans le corps et le comportement, ce qui peut entraîner une variété d'effets curieux, tant sur le plan psychologique que physique ou en rapport avec le style de vie. Ces effets secondaires curieux peuvent se manifester pour 5 raisons majeures :

 

1. Dépendance à la nicotine

La nicotine contenue dans les cigarettes est hautement addictive, ce qui signifie que le corps humain en devient rapidement dépendant. La nicotine agit sur le système nerveux central et augmente la libération de neurotransmetteurs tels que la dopamine (la molécule du bien-être), ce qui procure une sensation de plaisir et de bien-être. Lorsqu'une personne cesse de fumer, son corps commence à ressentir un manque de nicotine, ce qui peut provoquer une réduction des pics de dopamine et entraîner divers symptômes de sevrage.

 

2. Adaptation physique

Au fil du temps, le corps des fumeurs s'adapte à recevoir régulièrement de la nicotine et à être exposé à diverses substances chimiques présentes dans les cigarettes. L'arrêt du tabac signifie que ces substances ne sont plus fournies, obligeant le corps à s'ajuster à une nouvelle normalité. Cette adaptation peut entraîner des symptômes physiques tels que des maux de tête, des nausées, et des changements dans l'appétit.

 

3. Réponse psychologique

Fumer est souvent utilisé comme un mécanisme de gestion du stress ou comme une pause sociale. Les fumeurs peuvent également avoir des liens émotionnels avec l'acte de fumer, leur permettant de se sentir mieux. Lorsqu'ils arrêtent de fumer, les fumeurs perdent ce mécanisme de gestion du stress, ce qui peut augmenter l'anxiété et la dépression.

 

4. Modification des habitudes

Fumer est une habitude qui est souvent intégrée dans le quotidien des fumeurs. Ces derniers fument à certains moments de la journée, comme après les repas ou pendant les pauses au travail. Lorsqu'ils arrêtent de fumer, il leur faut trouver de nouvelles façons de remplir ces moments, ce qui peut perturber leur routine quotidienne et leur style de vie.

 

5. Réactions du système immunitaire

Fumer supprime certaines fonctions du système immunitaire et affecte la santé respiratoire. Lorsque quelqu'un arrête de fumer, le système immunitaire commence à se rétablir, ce qui peut temporairement augmenter la susceptibilité aux infections mineures comme le rhume ou la grippe, et provoquer une inflammation durant la période pendant laquelle le corps se nettoie des toxines accumulées.

Il est important de noter que ces effets secondaires curieux, même s’ils peuvent être intenses et surprenants pour ceux qui essaient d'arrêter de fumer, sont généralement temporaires et diminuent au fur et à mesure des semaines.

Comprendre ce processus peut aider les personnes qui essaient d’arrêter de fumer à mieux gérer le sevrage et à trouver des stratégies efficaces pour éviter toute rechute et maintenir l'abstinence sur le long terme.

 

Quels sont les effets psychologiques curieux liés à l’arrêt du tabac ?

Rentrons dans le cœur du sujet, et penchons-nous sur les 5 principaux effets psychologiques assez curieux que peuvent ressentir les fumeurs en arrêtant de fumer.

  • Irritabilité accrue
  • Anxiété
  • Dépression
  • Difficultés de concentration
  • Troubles du sommeil

 

#1  Irritabilité accrue

L'un des effets curieux les plus courants chez les personnes qui arrêtent de fumer est une augmentation de l'irritabilité. Les ex-fumeurs peuvent se sentir rapidement frustrés et en colère, une irritabilité qui est due au manque de nicotine. La nicotine est un stimulant, mais elle a un effet paradoxal qui peut induire à la fois une stimulation et une sensation de relaxation. Lorsqu'elle est inhalée, la nicotine stimule la libération de plusieurs neurotransmetteurs, notamment la dopamine, qui procure une sensation de plaisir et de bien-être. La nicotine augmente aussi la libération d'endorphines, aussi connues comme les hormones du bonheur, qui peuvent créer une sensation de détente.

L’arrêt de la cigarette réduit donc le niveau de nicotine dans le corps humain et peut donc affecter le système nerveux en arrêtant d’agir comme un calmant. Ce changement peut donc provisoirement provoquer une irritabilité plus accrue chez les personnes qui arrêtent de fumer.

Cet effet secondaire lié à l’arrêt de la cigarette peut durer de quelques semaines à plusieurs mois, en fonction de la dépendance du fumeur à la nicotine. Mais rassurez-vous, malgré le fait que cette irritabilité accrue puisse affecter les relations sociales et professionnelles, elle n’est absolument pas dangereuse pour les personnes en cours de sevrage.

 

#2  Anxiété

Le deuxième effet secondaire curieux lié à l’arrêt du tabac est une augmentation du niveau d’anxiété. Les personnes en cours de sevrage du tabac se sentent souvent plus nerveuses ou plus tendues que pendant la période pendant laquelle elles fumaient. Cela s’explique tout simplement par le fait que la nicotine a des propriétés anti-anxiolytiques, ce qui signifie que la suppression de la cigarette entraîne un dérèglement temporaire qui force le corps à s’adapter de lui-même à une nouvelle vie sans ce modulateur chimique.

Il est important de se rappeler que l'anxiété ne reste pas constante et tend à diminuer graduellement après les trois premiers mois sans tabac. Pour les personnes ayant de gros problèmes d’anxiété durant un sevrage du tabac, il peut être nécessaire de trouver un soutien psychologique afin d’éviter toute rechute.

 

#3  Dépression

Certaines personnes peuvent ressentir de la tristesse ou une baisse de l'humeur après l'arrêt de la cigarette. Ce sentiment de dépression est lui aussi lié à la nicotine qui influence la libération de neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine, deux hormones liées à l'humeur.

Pendant la période de sevrage au tabac, le corps ne reçoit plus de nicotine, et le niveau de sérotonine et de dopamine diminue de façon significative. Cette baisse soudaine peut créer un déséquilibre et peut entraîner une période de dépression temporaire qui survient généralement dans les premiers mois après l’arrêt du tabac et ne dure que quelques semaines ou mois, le temps que le corps s’adapte à une nouvelle normalité dans la nicotine.

Chez certaines personnes, la dépression peut cependant durer plus longtemps et nécessiter une consultation médicale afin de mettre en place un protocole permettant de réduire ce sentiment de tristesse ou de baisse d’humeur.

 

#4  Difficultés de Concentration

Le quatrième effet psychologique curieux qui peut survenir suite à l’arrêt de la cigarette est une perte de concentration ou une difficulté à rester concentrée pendant une période prolongée. Cet effet secondaire est fréquemment rapporté par ceux qui arrêtent de fumer et il s’explique simplement par le fait que la nicotine améliore l'acuité et la rapidité de la réaction cérébrale. En d’autres termes, fumer permet d’accroître la finesse de l’esprit et la rapidité de réflexion. À l’inverse, arrêter de fumer entraîne donc une réduction de la nicotine dans le corps et son absence peut donc perturber la capacité de concentration.

Bien que cela puisse être frustrant ou perturber la performance professionnelle ou scolaire, la plupart des fumeurs qui font l’expérience de troubles de la concentration retrouvent en général toutes leurs facultés de réflexion et de concentration dans les deux à trois mois suite à l’arrêt de la cigarette.

 

#5  Troubles du Sommeil

D'un point de vue psychologique, l'un des effets curieux de l'arrêt du tabac de notre liste et l’un des plus fréquents chez les personnes qui arrêtent de fumer est lié au sommeil. Beaucoup rapportent des rêves plus vifs et plus mémorables après l'arrêt. Ce changement s’explique tout simplement par la diminution de substances chimiques dans le cerveau telles que la nicotine, qui peuvent influencer les cycles de sommeil.

Les troubles du sommeil peuvent rendre plus difficiles les premières semaines, voir les premiers mois de sevrage, mais ce phénomène est souvent temporaire, et se dissipe très rapidement.

Bien que ces effets secondaires curieux suite à l’arrêt du tabac peuvent être déroutants, surprenants, voire parfois difficiles, ils sont généralement temporaires et peuvent être gérés avec des stratégies appropriées permettant d’améliorer l’humeur, la concentration ou le sommeil.

 

Quels sont les effets physiques curieux liés à l’arrêt du tabac ?

Arrêter de fumer peut également engendrer des effets secondaires physiques curieux. Voici la liste des 5 principaux effets secondaires :

  • Augmentation de l'appétit et gain de poids
  • Amélioration des sens du goût et de l'odorat
  • Toux et expectorations accrues
  • Problèmes de digestion
  • Une meilleure peau

L'arrêt de la cigarette entraîne plusieurs effets physiques, certains plus ou moins curieux que d'autres et qui peuvent surprendre les personnes essayant d’arrêter de fumer. Ces effets sont généralement le résultat de la récupération du corps après des années d'exposition à la nicotine et à d'autres toxines présentes dans les cigarettes.

 

#1  Augmentation de l'appétit et gain de poids 

Le premier effet curieux que beaucoup de personnes qui arrêtent de fumer constatent est une augmentation de leur appétit et, souvent, une prise de poids involontaire. La raison principale de ce phénomène est liée au fait que la nicotine réduit l’appétit et agit comme un coupe-faim. Lorsque la nicotine n'est plus présente, l'appétit revient souvent à des niveaux plus naturels, ce qui peut conduire une personne arrêtant de fumer à manger plus qu’avant.

Un autre problème lié à l’arrêt du tabac est le fait que beaucoup de personnes se tournent vers la nourriture comme substitut à la cigarette pour gérer le stress ou l'ennui.

Que ce soit l’impact de la diminution de la nicotine sur l’appétit ou la substitution de la cigarette par la nourriture, ceci ne dure en général que quelques semaines, voire quelques mois après l'arrêt.

Il est cependant important de noter qu’une prise de poids excessive peut augmenter le risque de problèmes de santé comme l'obésité, le diabète de type 2, et les maladies cardiovasculaires. Toute personne arrêtant de fumer et continuant à prendre du poids après plusieurs mois est conseillée d’aller consulter un médecin.

 

#2  Amélioration des sens du goût et de l'odorat

Saviez-vous que l’un des effets secondaires physiques le plus fréquent et le plus curieux est un regain des capacités olfactives et gustatives. Mais pourquoi l’arrêt de la cigarette permet d’améliorer le goût et l’odorat ? Fumer endommage les cellules nerveuses dans le nez et la bouche, entraînant une réduction des capacités olfactives et gustatives. Lorsqu’une personne décide d’arrêter de fumer, les cellules présentent dans leurs corps commencent à se réparer, permettant une meilleure perception des saveurs et des odeurs.

Ces sens peuvent commencer à s'améliorer en quelques jours seulement après l’arrêt du tabac, avec des améliorations continues sur plusieurs semaines.

 

#3  Toux accrues

Beaucoup de nouveaux non-fumeurs éprouvent une augmentation de la toux et parfois des expectorations. La toux est un mécanisme naturel de défense en cas d'irritation des voies respiratoires. Tousser est donc le résultat du processus de guérison des voies respiratoires et des poumons, qui commencent à expulser le mucus et les toxines accumulées.

Cette toux peut durer de quelques semaines à quelques mois, et bien que dérangeant, elle est en fait un signe de guérison des poumons et n'est pas dangereuse.

Cependant, si la toux venait à persister pendant plusieurs mois, il est recommandé d’aller consulter un médecin afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problème de santé plus grave.

 

#4  Problèmes de digestion

Lorsque les personnes arrêtent de fumer, elles peuvent rencontrer des problèmes de digestion comme la constipation ou, moins fréquemment, la diarrhée. Cela est principalement dû à l'impact que la nicotine a sur le système digestif, effet qui disparaît quand une personne arrête de fumer, ainsi qu’à d’autres facteurs comme la production de salive.

La nicotine stimule certains récepteurs dans le système nerveux qui affectent notamment le tube digestif. En particulier, la nicotine stimule les contractions dans l'intestin, agissant donc comme un laxatif naturel aidant à la digestion. Avec l'arrêt de la consommation de nicotine, la stimulation artificielle des intestins diminue, ce qui peut ralentir le transit intestinal et entraîner une constipation. Le corps doit réapprendre à fonctionner sans l'aide de la nicotine pour réguler ces mouvements, un processus qui peut prendre plusieurs mois.

Fumer peut aussi réduire la production de salive, un processus naturel qui est essentiel pour une bonne digestion puisque la salive contient des enzymes qui commencent le processus de digestion des aliments dans la bouche. Elle aide aussi à lubrifier la nourriture pour une meilleure digestion dans l'estomac et les intestins. En général, les personnes qui arrêtent de fumer produisent plus de salive qu’avant, ce qui aide à la digestion des aliments.

Bien qu’une salivation plus importante aide à la digestion, le fait que la nicotine ne soit plus présente dans le corps entraîne en général des problèmes de digestion pour les personnes en cours de sevrage.

 

#5  Une meilleure peau

Dernier effet curieux de l'arrêt du tabac et le fait que les personnes qui arrêtent de fumer rapportent souvent des modifications cutanées dans les semaines qui suivent l’arrêt. Ces changements dans la peau, tels qu'une peau plus claire, plus saine et parfois des poussées d'acné, peuvent survenir dans les jours, voire les semaines qui suivent l’arrêt de la cigarette.

Pourquoi arrêter de fumer est-il bénéfique à la peau ? La fumée de cigarette réduit l'apport d'oxygène à la peau, contribuant à un teint terne et à des rides. L'arrêt du tabac permet donc une meilleure oxygénation et circulation sanguine.

Bien que ce changement soit positif sur le moyen terme, il se peut que la peau réagisse dans les semaines qui suivent l’arrêt du tabac en devenant rouge ou en souffrant de poussées d’acné, période pendant laquelle la peau tente de se détoxifier. Ces changements sont généralement de courte durée et les non-fumeurs observent en général une amélioration de leur peau au fur et à mesure des semaines.

Une méthode pour essayer d’accélérer le processus est de boire beaucoup d'eau pour aider à hydrater le corps et faciliter le nettoyage de la peau en étant plus hydraté.

 

Comment l’arrêt du tabac modifie le comportement et le style de vie ?

L'arrêt du tabac entraîne souvent des modifications significatives du comportement et du style de vie. Ces changements sont principalement dus à l'absence de la routine associée à la cigarette et aux effets physiologiques et psychologiques de la nicotine, comme ceux illustrés ci-dessus. Voici un aperçu de ces effets secondaires comportementaux et des conseils pour les gérer :

 

#1  Modification de la routine quotidienne et des interactions sociales

Fumer est souvent intégré dans les routines quotidiennes et peut jouer un rôle central dans la vie sociale, notamment parmi les amis ou les collègues qui fument également. Fumer marque des pauses au travail ou des moments de détente à la maison ou entre amis.

L'arrêt du tabac peut altérer ces dynamiques sociales et ces moments structurants peuvent donc disparaître surtout si les activités étaient souvent centrées autour du tabagisme. Ce vide peut parfois être difficile à combler. L'ajustement peut prendre plusieurs semaines à quelques mois, selon les habitudes personnelles et le niveau de dépendance.

Mais l’arrêt de la cigarette libère aussi souvent du temps qui était auparavant consacré à fumer. Les quatre meilleurs moyens pour ne pas ressentir le besoin de fumer dans ces moments-là :

  • Utiliser le temps supplémentaire pour explorer de nouveaux hobbies ou se consacrer à des projets personnels ou professionnels.
  • Remplacer les pauses cigarette par d'autres activités, comme des promenades courtes, des exercices de respiration ou la lecture.
  • Se faire une boisson chaude comme un thé à la menthe pour combler l’envie de fumer et créer une routine sans tabac.
  • Développer de nouvelles amitiés ou renforcer les liens avec des non-fumeurs afin de participer à des activités de groupe où le tabac n'est pas présent.

 

#2  Augmentation temporaire du stress et recherche de substituts

Beaucoup de personnes trouvent dans le tabagisme une méthode leur permettant de gérer le stress. Une cigarette au travail avec des collègues de bureau est un moyen efficace par exemple de couper une situation stressante. Il en va de même dans la vie quotidienne ou quand une personne fait face à un niveau de stress constant, la forçant à prendre des pauses cigarette régulières afin de réguler son stress.

L’arrêt du tabac peut donc venir momentanément augmenter le niveau de stress ressenti par une personne et l’amener à chercher des substituts plus ou moins sains.

Certaines personnes se tournent vers des activités leur permettant de mieux contrôler leur stress comme des séances de relaxation, de la méditation, des exercices de respiration profonde, des promenades ou de la lecture. Ces activités permettent au cerveau d’être concentré sur une seule et unique activité qui agit comme une distraction pour le fumeur, lui permettant d’oublier temporairement le désir de fumer.

D’autres personnes se tournent vers des alternatives beaucoup moins saines comme la nourriture, surtout si cette dernière leur permet de ressentir un effet de plaisir instantané. C’est pour cela que beaucoup de personnes qui arrêtent de fumer se tournent vers le chocolat ou les bonbons. Bien que ces substituts permettent en effet de remplacer une activité (fumer) par une autre (manger), les effets peuvent être tout aussi néfastes surtout si les aliments consommés sont riches en sucre ou en graisse.

Il est donc important pour toute personne qui arrête de fumer de développer de nouvelles stratégies de gestion du stress, mais qui ne conduisent pas à l'adoption d'autres habitudes nocives.

 

#3  Sentiment d'accomplissement et amélioration de l'estime de soi

L'arrêt du tabac est finalement souvent source de fierté et peut améliorer l'estime de soi.

Fumer est une addiction qui s’étend souvent sur plusieurs années, voire plusieurs décennies. C’est pour cette raison qu’il est souvent difficile d’arrêter de fumer car cette habitude est ancrée dans le quotidien. Ajoutons à cela le fait que selon plusieurs études sur le sujet, le temps nécessaire pour changer une habitude est en moyenne de 2 mois. Il faut donc une énorme volonté et un travail en profondeur sur le long terme afin de pouvoir changer cette habitude.

Arrêter de fumer après des années est donc un accomplissement majeur qui peut avoir un effet positif sur l’estime de soi et le développement d’une certaine résilience. C’est pour cela qu’il est recommandé de célébrer les jalons sans tabac et partager ses succès avec des amis, la famille ou en organisant des activités permettant de se récompenser afin de renforcer la motivation et l'estime de soi.

 

Résumé : Comment éviter les effets secondaires négatifs de l’arrêt du tabac avec l’hypnose ?

Dans cet article, nous avons exploré les différents effets curieux de l’arrêt du tabac, en mettant en lumière les effets psychologiques, physiques et comportementaux.

Nous avons aussi vu que l’arrêt de la cigarette peut engendrer des effets curieux mais positifs comme une meilleure estime de soi, plus de temps pour de nouveaux hobbies ou une amélioration de la santé physique, ainsi que des effets secondaires négatifs comme de l’anxiété, des difficultés à se concentrer ou à dormir, et l’utilisation de substituts plus ou moins néfastes pour la santé, pouvant amener par exemple à une prise de poids excessive.

Il est donc primordial pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer de mettre en place un protocole leur garantissant un niveau de succès élevé tout en réduisant au maximum les effets secondaires néfastes.

La seule façon d'arrêter facilement et définitivement de fumer est de prendre le problème à sa racine et l'hypnose est la méthode la plus logique et facile pour arrêter de fumer, car elle va vous permettre de reprogrammer des éléments enregistrés dans votre inconscient et de résoudre votre conflit intérieur une fois pour toutes.

Si vous voulez comprendre pourquoi vous fumez, nous vous avons fait une vidéo qui vous explique tout ici.

VIDEO : Arrêter de fumer avec l'hypnose

La dépendance au tabac est donc surtout une dépendance psychologique. Preuve en est que les fumeurs qui essayent les patchs de nicotine continuent à ressentir le besoin de fumer, bien que leur corps reçoive des doses massives de nicotine !

Quand les fumeurs essayent d'arrêter avec d'autres méthodes, ils souffrent physiquement et psychologiquement parce qu'ils ont le sentiment d'être privés d'un plaisir.

L’hypnose est donc la seule et unique méthode qui va vous permettre :

  • D’arrêter de fumer rapidement et de façon définitive
  • De ne pas développer d’autres habitudes néfastes pour compenser l’arrêt de la cigarette
  • De ne pas souffrir de stress, d’anxiété ou de manque de sommeil pendant le sevrage
  • De reprogrammer votre inconscient pour ne pas rechuter

D'ailleurs, l'efficacité de l'hypnose pour arrêter de fumer, ou pour régler d’autres problèmes de la vie quotidienne comme perdre du poids et améliorer la vie en général a été avérée depuis longtemps. L’association médicale britannique (BMA) et l'association médicale américaine (AMA) ont approuvé l'utilisation de l'hypnose clinique depuis les années '50.

L’hypnose offre donc un taux de réussite élevé pour toute personne souhaitant vraiment arrêter de fumer et ne pas rechuter plus tard ou développer de mauvaises habitudes.

Notre méthode unique, développée sur plus de douze ans, utilise le meilleur de l'hypnothérapie traditionnelle et des techniques avancées de PNL pour aider les fumeurs à arrêter définitivement en une heure seulement, sans les inconvénients des autres approches, tels que les effets secondaires de manque ou de prises de poids, les coûts élevés ou la nécessité de multiples séances.

La méthode développée par Mike Fink a permis à plus de 70 000 personnes d'arrêter de fumer et de ne pas rechuter. Pour en savoir plus sur notre méthode unique, nous avons fait une vidéo détaillée ici.

VIDEO : Arrêter de fumer avec l'hypnose

 

FAQ : Pourquoi comment éviter les effets secondaires curieux suite à l’arrêt du tabac ?

 

Pourquoi l’arrêt du tabac entraîne-t-il des effets curieux ?

L'arrêt du tabac entraîne des changements significatifs et profonds dans le corps et le comportement. Ce sont ces changements qui peuvent entraîner un nombre important d’effets secondaires, certains plus curieux que d’autres. Ces effets secondaires sont liés à 5 raisons majeures :

  • Une dépendance à la nicotine qui produit un sentiment de manque quand une personne arrête de fumer
  • Le besoin pour le corps de s’adapter physiquement à la vie sans cigarette ce qui peut provoquer des effets secondaires inattendus comme des maux de tête, des nausées, et des changements dans l'appétit.
  • La difficulté psychologique liée à l’utilisation de la cigarette pour gérer son stress par exemple
  • La modification des habitudes quotidiennes telles que les pauses au travail ou après les repas qui sont ancrées dans votre routine
  • La réaction du système immunitaire et respiratoire qui nécessitent quelques semaines pour se rétablir, et qui peut temporairement augmenter la susceptibilité aux infections mineures comme le rhume ou la grippe, et provoquer une inflammation durant la période pendant laquelle le corps se nettoie des toxines accumulées.

Il est important de noter que ces effets secondaires sont généralement temporaires et diminuent au fur et à mesure des semaines.

 

Quels sont les effets curieux liés à l’arrêt du tabac ?

Il existe trois types d’effets secondaires curieux liés à l’arrêt du tabac. Les effets secondaires psychologiques comme l’irritabilité accrue, l’anxiété, la dépression, les difficultés de concentration ou les troubles du sommeil. Les effets secondaires physiques comme l’augmentation de l'appétit et le gain de poids, l’amélioration des sens du goût et de l'odorat, une toux accrue, des problèmes de digestion temporaires et une meilleure peau. Et finalement, l’arrêt du tabac modifie le comportement et le style de vie, tel que la routine quotidienne et les interactions sociales, le niveau de stress mais également le sentiment d'accomplissement et l’amélioration de l'estime de soi.

 

Comment retirer l'envie de fumer et éviter les effets secondaires curieux ?

Retirer l'envie de fumer peut être accompli en modifiant les associations mentales liées à la cigarette, souvent à travers des techniques efficaces qui aident à reprogrammer les pensées pour associer le fait de fumer à des sentiments négatifs plutôt qu'à un soulagement ou un plaisir.

 

Comment arrêter de fumer une bonne fois pour toute ?

Il existe plusieurs méthodes différentes pour arrêter de fumer. Malheureusement, toutes ne se valent pas, il est important de comprendre que l’addiction à la cigarette est une addiction psychologique et non pas physique. Pour arrêter de fumer durablement, vous devez choisir une méthode qui vous permettra de travailler en profondeur sur les raisons de votre addiction au lieu de rester en surface comme pour la majorité des méthodes.

C’est pourquoi je vous invite à lire notre article ou à regarder notre vidéo explicative pour en savoir davantage sur notre méthode qui à fait ses preuves.

 

Comment reprogrammer son cerveau pour arrêter de fumer ?

Reprogrammer son cerveau pour arrêter de fumer peut être réalisé en utilisant des techniques de visualisation et de suggestion pour changer les habitudes et les réactions automatiques associées au tabagisme. L'hypnose et la PNL sont particulièrement efficaces pour aider à instaurer de nouveaux schémas de pensée positifs et durables. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez cet article qui explique la meilleur hypnose pour arrêter de fumer

 

Est-ce que l'hypnose aide à arrêter de fumer ?

Oui totalement ! C’est une des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer puisqu’elle traite les raisons profondes, ce qui n’est pas le cas des autres méthodes dites de “compensation”. Je vous invite à lire plus en détail notre article Meilleur hypnose pour arrêter de fumer ou de regarder notre vidéo qui vous expliquera comment fonctionne l’hypnose et pourquoi c’est une méthode efficace pour l'arrêt du tabac.

 

Quel est le prix d'une séance d'hypnose pour arrêter de fumer ?

Le prix d'une séance d'hypnose traditionnelle pour arrêter de fumer peut varier considérablement en fonction du thérapeute, du type d’hypnose et de la région. Les prix d’une séance peuvent varier généralement de 50 à 300 €.

Notre méthode unique combinant hypnose et PNL, coûte l’équivalent d’une séance. L’avantage c’est que notre méthode est disponible en ligne, ce qui vous permet de le faire quand vous voulez dans le confort de votre canapé sans avoir à payer de multiples sessions. Si vous voulez en savoir plus, nous vous avons préparé une vidéo.

VIDEO : Arrêter de fumer avec l'hypnose

Si vous en avez marre de la cigarette et vous voulez retrouvez votre liberté, je vous ai fait une vidéo qui vous explique en détail comment arrêter de fumer grâce à l'hypnose :

Je veux arrêter de fumer

Pour aller plus loin :

10 truc de grand-mère pour arrêter de fumer naturellement

Jul 04, 2024

Le meilleur hypnotiseur pour arrêter de fumer en 2024

Jul 02, 2024